5 mai 2024 by halidab Installations 0

Les voies périphériques 

EXPOSITION D’UNE CASE À L’AUTRE ! HALIDA BOUGHRIET, COLINE GAULOT, LEILA SADEL Du 11/04/2024 au 04/05/2024 les arts au mur artothèque (Pessac) Voies périphériques, 2024 (médium, papier peint, néon, vidéo, son)  La catégorisation a pour but de regrouper des éléments que l’on considère comme ayant la même nature. Selon le contexte socio-politique, chaque société élabore ses propres critères de regroupement, qui peuvent inclure des aspects tels que la religion, la culture, la société ou l’origine géographique Le but de ce workshop  est de permettre aux participant·e·x·s de partager leurs expériences ainsi que de créer un espace de parole et d’information sur la discrimination. La stigmatisation, le mépris, la haine, le rejet et l’exclusion sont des comportements qui doivent être condamnés, qu’ils soient réels ou présumés. Ces séances d’atelier nous rappellent que la lutte contre les discriminations est une tâche quotidienne qui revient à tous les individus au sein d’une société, à l’instar de ces enfants. Les voix et les images de cette jeunesse provenant des périphéries seront intégrées à cette création. Elles auront un rôle crucial pour lier les différents récits et le groupe, des témoignages quasi-empiriques sur les violences dont ils sont victimes. Ils font fréquemment l’objet de discriminations systémiques.Une […]

Read On
19 avril 2024 by halidab Photography 0

Phratrie- Portrait de famille

Phratrie (portrait de famille #3) France /Congo, 2024  @halidaboughriet @adagp série en cours….

Read On
25 février 2024 by halidab Photography 0

Intrusion

Série intrusion, 2024 en cours ©halidabougrhiet ©adagp Intrusion Cloud, 2024 Fine Art print, mounted on aluminium Eden intrusion, 2023 Fine Art print, mounted on aluminium    

Read On
6 novembre 2023 by halidab Installations 0

Rêvoirs, Biennale d’art contemporain de Sélestat

Rêvoirs, Biennale d’art contemporain de Sélestat 23 septembre – 5 novembre 2023 Biennale de Sélestat, Grand Est 10 créations in situ pour l’espace public Commissaire : Elise Girardot Brochure : https://www.elisegirardot.com/_files/ugd/9a3cfd_5ed32d20584a4a49b1c57aea200dce60.pdf https://www.zerodeux.fr/reviews/25e-biennale-dart-contemporain-de-selestat/ Avec Garance Alves, Camille Beauplan, Hugo Bel, Halida Boughriet, Estelle Chrétien, Markus Hansen, Shivay La Multiple, Pascal Lièvre, Clément Richem, Mathias Tujague Halida Boughriet, Pandore – Format 225 x 150cm Les enfants de la République (Série Pandore), impression directe encre UV sur dibond, 2014 © ADAGP Halida Boughriet, Courtesy de l’artiste Diner des anonymes (Série Pandore), impression directe encre UV sur dibond, 2014 © ADAGP Halida Boughriet, Courtesy de l’artiste L’heure de la lecture (Série Pandore), impression directe encre UV sur dibond, 2014 © ADAGP Halida Boughriet, Courtesy de l’artiste Bichromie au regard trompeur(Série Pandore), impression directe encre UV sur dibond, 2014 © ADAGP Halida Boughriet, Courtesy de l’artiste   Aujourd’hui, quels rêves les artistes nous transmettent-ils ? Dans un monde cahoté, quels sont les récits qui nous font rêver ? À Sélestat, les contes, légendes et narrations habitent la ville. Le promeneur déambule au cœur d’un mille-feuille temporel. Ici, le Moyen-âge ou la Renaissance, là, le temps de l’occupation allemande. Les façades ornées de motifs, bas-reliefs, fresques, […]

Read On
25 septembre 2023 by halidab Installations 0

HOUSE OF REASONED TRUTHS

HOUSE OF REASONED TRUTHS Recent Video Art from Africa Curated by Kisito Assangni featuring works by:
Halida Boughriet, César Schofield Cardoso, Djibril Dramé, Victor Mutelekesha, 
Nyancho NwaNri, Harold Offeh, Minnette Vári, and Haythem Zakaria September 16th – October 28th, 2023 Technological advancement and interculturalism have transformed contemporary African art, introducing a broad range of new forms of expression along with new perspectives on culture and society to Africa’s thriving art scene.  With particular attention to contemporary video art,  House of Reasoned Truths taps into the vitality of this recent work, capturing its aesthetics and broad range of formal strategies, while focusing specifically on its capacity to address the challenges of modern life in an era of globalization.  The artists in this show come from across the continent. They work reflexively, using the conventions on their respective social worlds to meditate on them and their contradictions.  They speak to questions of community, social cohesion, feminism, diasporic subjectivity, geopolitics, environmental forces, performativity, and power –  provoking reflection on Africa and the world today, beyond historically reductive classifications Halida Boughriet, Feuille d’or (Gold leaf), 2022, 06:41 Fire eats the wood up, it moves fast, to Beethoven’s Kreutzer Sonata, dedicated to George Bridgetower. Sounds of […]

Read On
30 avril 2023 by halidab Photography 0

Corps absent, 2023

Halida Boughriet, « Corps absent » Centre d’art le safran (Amiens) https://www.amiens.fr/Vivre-a-Amiens/Culture-Patrimoine/Etablissements-culturels/Le-Safran/Le-Carre-Noir/Les-expositions/Corps-absent/Corps-absent Photo : Les Absents du décor n°10 – Double existence (France/Algérie), 2022 – Halida Boughriet ADAGP © Halida Boughriet   Artworks : 1-Série Pandore. Bichromie au regard trompeur, 2014 2-Les Absents du décor n°9. Le Bijoutier afghan, 2020-2021 3-Série Pandore. Dîner des Anonymes, 2014 4-Série Pandore Jeunes hommes au ballon, 2014 5-Les absents du décor n° 10. Double existance (France/Algérie), 2022 6-Les Absents du décor n°1. Femme au paon bleu, 2018 6-Les absents du décor n°11 Hosties noires, 2023 (France / Sénégal) , 2023 8-Ce qui brûle, 2019 – Wood Engraving 9- Feuille d’or, 2022 6’3O I video HD I stéréo I couleur Crédit photo : Eugénie Clément   La nouvelle exposition personnelle d’Halida Boughriet au Safran regroupe des œuvres photographiques de sa série « Les Absents du décor », initiée en 2018 et que l’artiste poursuit aujourd’hui ; les séries « Pandore » (2014) et « Ce qui brûle (2019) ; ainsi qu’une nouvelle vidéo Feuille d’or, (2022). Le titre, « Corps absent », que donne l’artiste à cette présentation synthétise toutes les problématiques que sont les siennes depuis maintenant plusieurs années : l’absence, l’oubli, la dénégation, les « […]

Read On
25 février 2023 by halidab Installations 0

À contre-voie, 2023

 Exposition : à contre-voie à Annecy – Le Mikado Espace d’art contemporain Au carrefour d’une préoccupation esthétique, sociale et politique, les œuvres d’Halida Boughriet s’efforcent de saisir les tensions dans les relations humaines mises en évidence par la société. Le corps est omniprésent, comme un instrument de geste poétique expérimental. Le corps, comme mémoire d’un passé. Le corps, comme dépositaire d’une histoire à raconter. Le corps, comme retour d’une identité. Et c’est précisément sur le principe de la « restitution » que l’artiste synthétise un paysage émotionnel. En référence à l’auteur Edward Saïd, l’artiste nous livre ici son interprétation d’un monde complexe, traversé de multiples zones de fracture. Halida Boughriet est une artiste française et algérienne, diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris et du programme d’échange de la SVA à New York en cinématographie. Jouant sur les dichotomies entre réalité et fiction, elle travaille avec différents langages artistiques influencés par les situationnistes et Fluxus dans son utilisation de la performance, de la photographie et de la vidéo. Cette exposition rassemble des œuvres photographiques et vidéographiques présentées pour la première fois en France. Crédit photo ©Béatrice-Cafieri Autour de l’exposition : Vernissage : mardi 7 février 2023 à 18h30, […]

Read On
25 février 2023 by halidab Photography 0

Orphanós, 2022 (Algérie)

Série Orphanós, 2022-2023 (Algérie) ©halidaboughriet ©adagp Portraits des enfants migrants subsahariens d’Algérie.      

Read On
16 avril 2022 by halidab Photography 0

« Algérie mon amour» – Mémoire dans l’oubli à l’IMA (PARIS)

« Algérie mon amour » révèle toute la richesse de la production algérienne moderne et contemporaine, tant dans les arts visuels classiques que dans les nouveaux médias. Elle témoigne, à travers un choix d’œuvres représentatives, de la grande créativité de trois générations d’artistes, en dépit des tragédies de l’histoire. L’exposition recouvre une large période, réunissant des artistes dont le plus ancien, le peintre non figuratif Louis Nallard, est né en 1918, et la benjamine, El Meya, artiste-peintre elle aussi, n’a pas trente-cinq ans. MÉMOIRE DANS L’OUBLI, 2010 – 2011 ©halidaboughriet Donation Claude et France Lemand 2018 / Musée de l’Institut du monde arabe crédit photo : ©arts-in-the-city.com Conférence en présence de l’artiste Halida Boughriet et d’Émilie Goudal, historienne de l’art, au sein de l’exposition  « Algérie mon amour » :  Un art anti-orientaliste https://www.imarabe.org/en/visites-ateliers/conferences-les-dimanches-de-l-algerie-0 Halida BOUGHRIET                                   (D’après Emilie Goudal) De la vidéo à la performance, du podcast radiophonique à la photographie scénographiée, Halida Boughriet s’est engagée dans une œuvre au carrefour de préoccupations esthétique, sociale et politique, assemblant et construisant de nouvelles formes d’écriture en mouvement. En prise directe avec l’état du monde, l’artiste porte une attention particulière aux conflits qui […]

Read On
15 avril 2022 by halidab Installations 0

A L’ORÉE DU FOYER – Les absents du décor n°9  «Le bijoutier Afghan», 2020 

  EXPOSITION COLLECTIVE A L’ORÉE DU FOYER, JUSQU’AU 13 MARS 2022, VILLE DE GUYANCOURT AVEC OUASSILA ARRAS, HALIDA BOUGHRIET, LAURA HABY, KUBRA KHADEMI, JEANNE SUSPLUGAS, MARIANNE VILLIÈRE. MISE EN LUMIÈRE : SERGE DAMON COMMISSARIAT ÉLISE GIRARDOT « Nous observons cette maison comme nous observons le ciel, le matin, à peine réveillés ; nous observons cette maison comme notre propre ciel. » Emanuele Coccia, Philosophie de la maison, Éditions Payot & Rivages, Paris, 2021 À l’orée du foyer se concentre sur l’intérieur : l’intérieur profond et mystérieux de nos habitats et l’intimité qui s’y déploie. Chacun conçoit son lieu de vie à son image en y projetant sa vision du monde, variable selon le pays et le continent habité. L’expositionaborde le chez-soi dans ses définitions multiples : un lieu à la fois matériel et immatériel, quotidien, solitaire, joyeux ou tragique, parfois collectif et sujet aux retrouvailles. À travers les œuvres de six artistes d’origines diverses, nous verrons comment l’espace domestique est l’expansion d’un espace mental, un espace-temps à soi. Dans une forme d’immersion, les visiteurs arpentent des propositions artistiques qui suggèrent des sensations proches et familières. Suspendues ou disposées près du sol, les œuvres nous accueillent dans une atmosphère lumineuse enveloppante et tamisée, aux directions changeantes. Plusieurs récits […]

Read On